Festival Poésie dans(e) la rue.

Poésie Dans(e) la Rue est un festival qui souhaite montrer et affirmer la vitalité de la poésie contemporaine. Donner à voir, à entendre la poésie telle qu’elle se vit aujourd’hui est notre ambition.

Pas moins de 9 poètes, Simon Martin, Guillaume Decourt, Timothée Laine, Ian Monk, Claude Ber, Guy Allix, Annelyse Simao, Jean-Baptiste Pedini, Mélanie Leblanc…… des éditeurs (éditions Henry, Vincent Rougier, Isabelle Sauvage, Christophe Chomant, Les Venterniers, La Dragonne, l’Amandier), la librairie des Mondes Magiques…… des artistes et danseurs sont au rendez-vous !

A ne pas manquer ! Un livre-anthologie exceptionnel sera publié pour marquer l’anniversaire de la 5ème édition. Il sera édité chez Christophe Chomant et réunira des textes inédits de 26 poètes, y compris ceux qui participeront en septembre 2015 au Festival.

En prélude, une journée Cogitation sur la poésie, organisée en partenariat avec l’Agence Régionale du Livre et de la Lecture, aura lieu le jeudi 24 septembre au Pôle Régional des Savoirs, en présence de Jean-Pierre Siméon, directeur du Printemps des poètes.

poesie-danse-la-rue.fr

Dans Politis : “C’est une bonne idée que ce festival alliant poésie et danse, qui se déroule pour la cinquième fois à Rouen, du 23 au 27 septembre. « Poésie dans(e) la rue est un festival qui souhaite montrer et affirmer la vitalité de la poésie contemporaine. Pour cela, nous accueillons des poètes d’horizons divers et des éditeurs de poésie », expliquent les organisateurs de la manifestation. Les lectures/spectacles, qui se déroulent dans un quartier historique de la ville, le quartier Saint-Maclou-Damiette, proposeront notamment un poème musical par Simon Martin, accompagné au violon par Thomas Couron, ou un récital Voix parlée à la carte de Timothée Laine.”

http://www.politis.fr/Festival-Poesie-dans-e-la-rue,32408.html

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
7eme grande conversation – Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues, la ville transformée Le vendredi 13 avril prochain, l’association MCH recevra François Delaroziere, directeur artistique de la Cie la Machine. Il aura carte blanche, à la bibliothèque Oscar Niemeyer, à 18h 30. L’entrée sera libre. Il parlera de sa démarche, de sa collaboration avec les artistes, les techniciens et les décorateurs qui
10 MN CHRONIQUE – VIVACULTURE – sur Ouest Track.com, le dimanche à 11h
A retrouver sur notre site www.asso-maisondelaculture.fr dans Actualités / Rubrique des spectateurs 2017 14 mai : Une ville qui fait rêver le monde, exposition Los Angeles, à Lyon 28 mai : histoires de musées 11 juin : faire la fête, les 500 ans du Havre 25 juin : Une série culte : Le prisonnier. 09
Razzia, un film de Nabil Ayouch  Ou l’art de se tromper de colère.  1982. Un instituteur renonce à ce qui fait sa joie : enseigner aux enfants la beauté du monde. L’arabisation forcée exerce sa violence religieuse jusque dans ces superbes montagnes reculées de l’Atlas marocain, et les écoliers kabyles, magnifiquement filmés, n’y comprennent plus rien.
Apéro des spectateurs du 20 mars 2018 au Monte-Cristo
C’était un petit apéro de printemps mardi, agréable et sympathique. Comme on n’était que 4 (Isabelle, Liliane, Sylvette et moi) on a pris le temps de bavarder. Sylvette était curieuse de savoir ce qu’on avait pensé de sa soirée aux Yeux d’Elsa consacrée au Printemps des poètes. Liliane qui aime beaucoup cet endroit pour l’ambiance
7eme Grande conversation  -Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues – La ville transformée Carte blanche à François Delaroziere L’association MCH – Maison de la Culture du Havre, invite François Delaroziere, le vendredi 13 avril 2018, à 18h30, à la Bibliothèque Oscar Niemeyer, Le Havre, pour la 7e édition de la Grande Conversation. François Delaroziere, pendant son compagnonnage avec le Royal
PETIT RESUME DE L’ APERO DES SPECTATEURS DU 20/2/2018
Une pièce de théâtre : « Love and money » (THV : théâtre de l’Impossible)  Bien jouée ; pièce intéressante et mise en scène plaisante. Mais certaines personnes ont trouvé que les différentes phases de la pièce donnaient un aspect décousu et longuet, parfois. En fait, la pièce était conçue comme une  série de sketchs sur un même thème. Personnellement,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...