Festival Off d’Avignon 2018 | 72ème Edition »

L’édition 2018 aura lieu du 6 au 29 juillet. www.avignonleoff.com

“Lors de la prochaine édition du festival d’Avignon Off, qui se tiendra du 6 au 29 juillet, 1 538 spectacles se joueront dans 133 lieux différents. 1 538, c’est une soixantaine de plus que l’an passé, plus de cent qu’il y a deux ans. Un peu moins de spectacles jeune public (150) et peu plus d’humoristes (171), de danse (82), de mime (52) et de cirque (51).” (Le Parisien)

“Une enquête, menée en collaboration avec l’université d’Avignon, sur le profil des spectateurs de l’édition 2017, montre que ces derniers sont fidèles au rendez-vous (55,8 % ont participé à moins de cinq éditions et 18 % à plus de 15), assidus aux spectacles (69 % en voient plus de huit pendant leur séjour), mais plutôt âgés (53,3 % ont plus de 56 ans). Néanmoins, pour 44,6 % des 15-30 ans, l’édition 2017 était leur deuxième participation au Festival. Le public du « off » est très majoritairement féminin (64,5 % de femmes) et régional : plus de 30 % viennent de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, contre 18,7 % d’Ile-de-France. Quant aux catégories socioprofessionnelles, les ­cadres et professions intermédiaires de la fonction publique, de l’enseignement, de la santé et les professions intellectuelles et artistiques représentent 34,2 % des spectateurs, contre 0,5 % d’ouvriers et 3,6 % d’étudiants.

Le foisonnement de propositions artistiques cache une redoutable contradiction : si le « off » est une poule aux œufs d’or pour les loueurs de salle, il est très loin de rémunérer correctement les quelque 4 667 artistes qui vont y tenter leur chance. En présentant, jeudi 31 mai, la nouvelle édition du « off », Pierre Beffeyte l’a reconnu : « La précarisation se développe, trop d’artistes ne sont pas, ou mal, payés. » Même le député (LRM) du Vaucluse Jean-François Cesarini a abondé dans son sens : « En juillet, toute la ville vit très bien du Festival, sauf les artistes. Il faut changer cela. »(…)

Au fonds de soutien en faveur de la professionnalisation, lancé en 2017 pour aider les compagnies (80 projets, soit 201 artistes, ont reçu une aide à hauteur de 1 000 euros par artiste en 2017), s’ajoute, a annoncé Pierre Beffeyte, la création, le 1er juin, de la Fondation AF & C, un nouvel outil de financement qui fera notamment appel à des entreprises ­mécènes.” Le Monde Sandrine Blanchard

Pour accompagner au mieux tous les participants au festival, l’association Avignon Festival & Compagnies édite chaque année un guide pratique.

Depuis 1966, le festival OFF et tous ses acteurs (artistes, compagnies et lieux) transforment en juillet la ville d’Avignon en un véritable vivier de culture, de débat et de création. Espace de création artistique spontané qui s’est développé autour du festival d’Avignon, à l’initiative d’André Benedetto.
Le festival a été baptisé « OFF » par la journaliste de France soir Jacqueline Cartier, il s’est progressivement déployé dans la ville pour investir aujourd’hui plus d’une centaine de lieux. Le festival a fêté ses 50 ans en 2016.

Depuis 2006, dans le souci constant du respect des compagnies, du public et des lieux, les artistes et les théâtres qui les accueillent ont décidé de prendre l’initiative de l’organisation et de la philosophie du festival OFF d’Avignon.
Ensemble, ils ont créé une maison commune, l’association AVIGNON FESTIVAL & COMPAGNIES (AF&C).

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Cette association absorbera les deux structures régionales du livre normandes, l’ARL et le CRL, et constituera la nouvelle agence normande du livre.  Normandie Livre & Lecture est la nouvelle agence de coopération des métiers du livre en Normandie, à compter du 1er janvier 2018. L’association Normandie Livre & Lecture a pour objectif de promouvoir le
Viva Culture ! sur Ouest Track Radio.  La Rubrique des spectateurs, une année de radio à podcaster…
2017 14 mai 2017, Dick Anegarn au Tetris, un concert qui twiste ! 28 mai, Olivier Saladin et l’art populaire, 6ème Grande Conversation MCH. 11 juin, Sonia Anton raconte Le Havre, Le Galet et la crevette. 25 juin, la fête de la musique et les festivals d’été. 9 juillet, Lire à la plage à Yport avec
LES ENTRETIENS DE VIVACULTURE sur OUEST TRACK. COM : écoutez les en podcast !
11 MARS l’artiste plasticienne Claire Lise Chobelet 25 MARS  Hélène Emery, Théâtre du Passage à Fécamp 8 AVRIL l’artiste Hélène Delprat au Musée des Beaux Arts de Caen 22 AVRIL la médiation entre artistes et publics Martine Sabatier du Transfo 6 MAI Samir de la bouquinerie, café littéraire Les Yeux d’Elsa 20 MAI le peintre
Retour à Reims
Retour à Reims.   Didier Eribon a écrit « Retour à Reims » en 2009. C’est à la fois un récit très personnel et une analyse politique et sociologique.  Il raconte dans ce livre son retour dans sa ville natale après des années de rupture et d’exil, retour qu’il n’a pu envisager qu’après la mort de son
Corto Maltese – 50e anniversaire – 10mn chronique- sur Ouest Track radio, dans Viva Culture, une émission de la MCH. 
Nous célébrons en ce moment, le 50eme anniversaire de Corto Maltese, le héros de la bande dessinée de Hugo Pratt. C’est à Lyon que l’on pourra voir l’exposition Hugo Pratt, lignes d’horizon, jusqu’au 24 mars 2019, au Musée des Confluences. Une très belle scénographie nous emmène à travers le monde, là où Hugo Pratt a emmagasiné
Commémorer la traite, l’esclavage et leurs abolitions
Le 10 mai est la “journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition” depuis 2006. La France est le premier État et demeure le seul qui, à ce jour, ait déclaré la traite négrière et l’esclavage “crime contre l’humanité“. Elle est également le seul État à avoir décrété une journée

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...