Festival Off d’Avignon 2018 | 72ème Edition »

L’édition 2018 aura lieu du 6 au 29 juillet. www.avignonleoff.com

« Lors de la prochaine édition du festival d’Avignon Off, qui se tiendra du 6 au 29 juillet, 1 538 spectacles se joueront dans 133 lieux différents. 1 538, c’est une soixantaine de plus que l’an passé, plus de cent qu’il y a deux ans. Un peu moins de spectacles jeune public (150) et peu plus d’humoristes (171), de danse (82), de mime (52) et de cirque (51). » (Le Parisien)

« Une enquête, menée en collaboration avec l’université d’Avignon, sur le profil des spectateurs de l’édition 2017, montre que ces derniers sont fidèles au rendez-vous (55,8 % ont participé à moins de cinq éditions et 18 % à plus de 15), assidus aux spectacles (69 % en voient plus de huit pendant leur séjour), mais plutôt âgés (53,3 % ont plus de 56 ans). Néanmoins, pour 44,6 % des 15-30 ans, l’édition 2017 était leur deuxième participation au Festival. Le public du « off » est très majoritairement féminin (64,5 % de femmes) et régional : plus de 30 % viennent de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, contre 18,7 % d’Ile-de-France. Quant aux catégories socioprofessionnelles, les ­cadres et professions intermédiaires de la fonction publique, de l’enseignement, de la santé et les professions intellectuelles et artistiques représentent 34,2 % des spectateurs, contre 0,5 % d’ouvriers et 3,6 % d’étudiants.

Le foisonnement de propositions artistiques cache une redoutable contradiction : si le « off » est une poule aux œufs d’or pour les loueurs de salle, il est très loin de rémunérer correctement les quelque 4 667 artistes qui vont y tenter leur chance. En présentant, jeudi 31 mai, la nouvelle édition du « off », Pierre Beffeyte l’a reconnu : « La précarisation se développe, trop d’artistes ne sont pas, ou mal, payés. » Même le député (LRM) du Vaucluse Jean-François Cesarini a abondé dans son sens : « En juillet, toute la ville vit très bien du Festival, sauf les artistes. Il faut changer cela. »(…)

Au fonds de soutien en faveur de la professionnalisation, lancé en 2017 pour aider les compagnies (80 projets, soit 201 artistes, ont reçu une aide à hauteur de 1 000 euros par artiste en 2017), s’ajoute, a annoncé Pierre Beffeyte, la création, le 1er juin, de la Fondation AF & C, un nouvel outil de financement qui fera notamment appel à des entreprises ­mécènes. » Le Monde Sandrine Blanchard

Pour accompagner au mieux tous les participants au festival, l’association Avignon Festival & Compagnies édite chaque année un guide pratique.

Depuis 1966, le festival OFF et tous ses acteurs (artistes, compagnies et lieux) transforment en juillet la ville d’Avignon en un véritable vivier de culture, de débat et de création. Espace de création artistique spontané qui s’est développé autour du festival d’Avignon, à l’initiative d’André Benedetto.
Le festival a été baptisé « OFF » par la journaliste de France soir Jacqueline Cartier, il s’est progressivement déployé dans la ville pour investir aujourd’hui plus d’une centaine de lieux. Le festival a fêté ses 50 ans en 2016.

Depuis 2006, dans le souci constant du respect des compagnies, du public et des lieux, les artistes et les théâtres qui les accueillent ont décidé de prendre l’initiative de l’organisation et de la philosophie du festival OFF d’Avignon.
Ensemble, ils ont créé une maison commune, l’association AVIGNON FESTIVAL & COMPAGNIES (AF&C).

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Portrait fragmenté
George Sand, Aurore Dupin, fragments d’intimité Isabelle Krauss est George Sand. On connait la romancière auteure de plus de soixante-dix romans, cinquante volumes d’oeuvres diverses dont des nouvelles, des contes, des pièces de théâtre et des textes politiques. Aurore Dupin est devenue George Sand. A une époque où les femmes étaient sous la tutelle d’un
L’Histoire en chansons
Chat noir Ces comédiens, chanteurs, danseurs sont alertes, vifs, souvent drôles. Ils ont étudié précisément les documents, et composent une reconstitution historique. Ils nous invitent à pousser la porte d’un cabaret mythique Le Chat noir ouvert par Rodolphe Salis entre 1882 et 1897. Le créateur applique une nouvelle formule avec poètes, musiciens, chansonniers, peintres. Fantaisie,
Dieu est un chômeur de plus
Le CV de Dieu Le choix des comédiens est capital. C’est une lapalissade, mais si Dieu n’était pas interprété par JF. Balmer, la pièce de Jean-Louis Fournier n’aurait pas la même saveur.  On l’a vu au cinéma, à la télévision, au théâtre. Il a joué Louis XVI, Richard Wagner, Henry IV, Racine, Malesherbes, Georges Pompidou…C’est
Le comédien est un boxeur
L’effort d’être spectateur Pendant un long moment Pierre Notte a des gants de boxe : une sorte de Prométéo à la Rodrigo Garcia, mis en scène par François Berreur,  vu au Volcan, au Havre, il y a plusieurs années. Prométéo, le Titan qui a donné l’art aux hommes  : « Comme le boxeur, qui se relève
L’homme qui a des amis n’est pas un raté
La vie est belle On pourrait s’étonner qu’une compagnie adapte au théâtre le film La vie est belle de Franck Capra, avec James Stewart, d’après The greatest Gift, une nouvelle de Philip Van Doren Stern. Ce film d’après-guerre, 1946, est devenu un classique projeté à Noël, adoré par les américains et par les cinéphiles. La
Une rencontre
Une chambre en attendant Son fils est parti « faire le djihad ». Il a 20 ans. Depuis, son père dit qu’il est parti en voyage. Dans une chambre d’hôtel à la frontière turco-syrienne, il attend, son fils l’a appelé pour rentrer. Il est venu et il tourne en rond.               

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...