Festival LE GOÛT DES AUTRES

Du rire en littérature et au cinéma : du texte à l’image

En ce début d’année, du 22 au 25 janvier 2015, le festival littéraire Le goût des autres vous invite à célébrer les mots sur le thème du rire et des littératures de l’humour.

  • Pour sa 4e édition, Le goût des autres tente d’interroger le rire sous toutes ses écritures ouvrant la boîte de Pandore de ses multiples interrogations : le rire a-t-il un territoire ? Un genre ? Une couleur ? Un sens politique ? Une classe sociale ? Une forme ?
  • En littérature comme dans le cinéma, le rire, la comédie sont des éléments fondateurs… Comment montrer, signifier, susciter le rire ? Les mécanismes sont-ils les mêmes selon les domaines ? Quelles lectures peut-on faire de sa représentation au cinéma et en littérature…
  • Le rire garde tout son mystère. Il est tour à tour agressif, moqueur, sarcastique, amical, sardonique, angélique… prenant les formes de l’ironie, de l’humour, du burlesque, du carnavalesque, du grotesque… Expression de joie pure, du triomphe mauvais, d’orgueil ou de sympathie… une chose est sûre, le rire fait vivre.
  • Le festival Le goût des autres multiplie ainsi les formats pour faire vivre les mots, associant tous les genres litté­raires aux nombreuses formes de spectacle vivant.

L’invité d’honneur de cette 4e édition sera un écrivain à l’humour caustique et so british : Jonathan Coe.

Ambition et parti pris du festival

Depuis quatre ans, le festival Le goût des autres porté par la Ville du Havre s’est imposé comme un événement singulier dans le paysage littéraire français. Le projet artistique repose sur une idée originale : mettre à l’honneur une thématique à travers la réunion d’auteurs et d’artistes de toutes disciplines artistiques confondues pour favoriser la croisée des genres et proposer au public des rendez-vous uniques. Le goût des autres réunit sur les scènes des deux Magic Mirrors des écrivains, des comédiens, des musiciens, des illustrateurs, des danseurs, des plasticiens, des cinéastes proposant des formats variés et inattendus, explorant les infimes frontières entres les arts, pour révéler la littérature sous un jour plus inédit et en live !

Pendant quatre jours, le festival accueille 70 invités, autour de rendez-vous jeune public, de tables rondes, de rencontres, de grandes lectures, de concerts littéraires, de concerts tout court, de sieste acoustique, d’une pool party, d’une dictée et d’autres surprises !

Plus d’un siècle après Henri Bergson, Le goût des autres tente d’explorer les littératures du rire et de l’humour, en explorant le champ de l’adaptation littéraire au cinéma.

ENTREE LIBRE ET GRATUITE* dans la limite des places disponibles
* à l’exception de la Pool Party

Magic Mirrors
Entrée libre et gratuite dans le cadre du festival
Quai des Antilles – 76600 Le Havre
Accès Bus : Ligne n°8, arrêts Bains des Docks ou Paul Vatine
Accès tramway : Lignes A et B, arrêt : Gares puis emprunter la passerelle Vauban ou le bus n°8
www.transports-lia.fr

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,
Thelma recherche Louise désespérément…au Bastringue.
Le choix du titre fait référence à deux  film,  Thelma et Louise de  Ridley Scott (1991)et Recherche Suzanne désespérément de Suzanne Seidelman (1985). Les deux

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...