Exposition du 1er au 28 octobre 2015 Régis MARÉCHAL

Galerie Caen - Art-Culture-France

Ses outrances caricaturales, qui font passer du rire aux larmes et de la farce à la tendresse, n’ont d’autre objet que d’éperonner l’absurdité de la comédie humaine. Ne nous méprenons pas cependant. Maréchal n’est pas plus misanthrope que cynique, mais il sait voir ce qui se trame derrière les masques. Les visages qui s’y dissimulent ont de quoi effrayer le chaland.

Dans les images de Maréchal, entre rêve et cauchemar, enfer et paradis, l’homme et la femme naviguent, hagards et désemparés, jouant parfois un rôle qu’ils n’ont pas forcément choisi. Malmenés par le cours du destin, ils ressemblent souvent à des nageurs à la dérive, tentant de s’accrocher au moindre tronc flottant. Les personnages du peintre traduisent par leur posture le peu d’emprise qu’ils ont sur la réalité. Heureusement, il subsiste chez certains d’entre eux une part d’enfance qui les maintient à la surface de l’eau. C’est le triomphe de l’innocence sur l’égoïsme meurtrier, la revanche de la poésie sur la froideur régnante. Chez Maréchal, l’étrangeté fait sans cesse irruption dans le quotidien. Il pratique pourtant une peinture populaire. Nous entendons par là qu’elle peut toucher tout un chacun sans référence à un savoir particulier. Haut en couleur, cet univers baroque révèle ce que les hommes ont dans la tête. Leurs fantasmes comme leurs chimères, leurs amours comme leurs rêves brisés. […]
Luis PORQUET, critique d’art – Les Affiches de Normandie (extrait)
www.regis-marechal.com

 

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,
Thelma recherche Louise désespérément…au Bastringue.
Le choix du titre fait référence à deux  film,  Thelma et Louise de  Ridley Scott (1991)et Recherche Suzanne désespérément de Suzanne Seidelman (1985). Les deux

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...