elephant janv.2018
le grand géant- 2018
réfugiés au nord kivu 2 – 2018
kero6
kero1
kero2
kero3
kero7

 

“Pratiquant le dessin dès l’enfance, j’ai commencé à me passionner pour les tags et les graffitis à mon adolescence. Par la suite, durant mes années de lycée, j’ai commencé la peinture.

En 1995,j’ai participé à la création de l’association BIZ (Buts Inter Zones) regroupant des passionnés de la culture Hip Hop, s’en suivirent diverses réalisations et prestations : décoration de commerces, animation d’ateliers pour jeunes et adolescents…

Une autre association, ” Signes ” a vu le jour en 2003, plus centrée sur la promotion des arts graphiques urbains avec une dimension PAO/graphisme, nous avons participé à diverses actions : festivals, décoration de comité d’entreprises, création de logos, d’affiches, animation d’atelier de graphisme et d’initiation aux techniques des fresques murales au sein de collèges, écoles, centre de loisirs, foyers… La même année, j’ai créé une marque de textile ” Aetiopia “, en utilisant la sérigraphie sur des supports variés : tee-shirts, tissus, toiles.
De 2010 à 2013, j’ai animé un atelier graff au centre Pénitentiaire du Havre et réalisé 5 fresques au quartier des mineurs et au quartier des arrivants.


Depuis 1998, J’ai fait 25 expositions personnelles, surtout au Havre, mais aussi à Bruxelles, Rouen, Paris, Harfleur, Etretat.
Aujourd’hui je multiplie les techniques et les supports dans un travail qui touche à la fois au graffiti, à la peinture, aux toiles avec collage de tissus, à l’illustration…”

L’artiste a croqué les événements marquants d’ Un Eté au Havre : les Géants de Royal de Luxe et les marquises de la Magnifik Parade, l’arche de conteneurs du quai Southampton ou encore les Jardins fantômes du Bassin du Roy. Les dix dessins au marqueur, éclairés par quelques touches d’aquarelle, ne sont pas sans rappeler la culture street-art de Kero.

Ils évoquent aussi les dessins de presse.

EN 2015

Dans le but de créer une fresque sur le mur extérieur du local des jeunes du quartier Teltow, un atelier d’initiation aux techniques du graff, animé par l’artiste Kéro, était proposé pendant les vacances d’automne. Ce premier atelier était animé par le graffeur et peintre graphiste havrais Nicolas Blondel, alias Kéro.

http://www.jeunesgonfrevillais.fr/spip.php?article511

Celui-ci avait déjà encadré un atelier participatif à Gonfreville l’Orcher en 2010-2011 sur la palissade du chantier de l’ECPC (voir article du blog). « Je suis très inspiré par l’art africain, je retravaille de façon très personnelle les masques tribaux. Je pars d’objets anciens pour en faire des représentations plus modernes. Je réalise beaucoup de sérigraphies, de graff, d’affiches et de tableaux, explique Kéro. J’ai demandé aux jeunes de réaliser à la bombe le fond du panneau, on a travaillé sur le mélange des couleurs afin de faire ressortir le masque en noir et blanc. » NOV 2015

Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...