Einstein on the Beach , l’oeuvre culte de Philip Glass et Robert Wilson disponible en DVD

Pour la première fois depuis sa création, Einstein on the Beach , l’oeuvre culte de Philip Glass et Robert Wilson est désormais disponible en DVD grâce à une captation inédite réalisée en janvier 2014 sur la scène du Théâtre du Châtelet, en coproduction avec Telmondis.  

Créé au Festival d’Avignon en 1976, Einstein on the Beach est la première collaboration entre Robert Wilson, Lucinda Child et Philipp Glass. Après ces trois-là, on n’a plus jamais composé, dansé et mis en scène pareil. Plus jamais.

Immédiatement repris à Hambourg, Paris, Belgrade, Venise, Bruxelles, Rotterdam et New York, Einstein on the Beach est immédiatement entré dans la légende

L’oeuvre brise toutes les règles de l’opéra classique, y compris celles des relations habituelles entre les créateurs. Wilson a conçu un synopsis visuel de l’oeuvre – structure et dessins – pendant que Glass en composait la musique. D’une forme non-narrative, l’ouvrage utilise une série d’images récurrentes puissantes comme argument dramatique principal, auxquelles s’adjoignent des séquences de danse abstraites chorégraphiées par Lucinda Childs.   https://www.youtube.com/watch?v=sMb2f_-m7iM

Conçu pour deux femmes, un homme et un enfant pour les rôles parlés, un chœur de seize chanteurs avec solistes soprano et ténor, violon solo et cinq musiciens du Philip Glass Ensemble, Einstein on the Beach, se réfère aux théories de la relativité, se compose de neuf scènes séparées par des Knee Play    http://www.frenchtouch2.fr/2016/11/le-dvd-du-mois-einstein-on-beach-de.html

Dans Libération :

Voir Einstein on the Beach a toujours été un défi. En 1976, à Avignon ou au Metropolitan de New York, le premier spectacle commun de Philip Glass et Robert Wilson a fasciné au point de provoquer des cohues et laissé des foules de curieux dans la rue. Olivier Lamm

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Commentaires

  • By Isabelle Royer - on

    Compositeur américain né en 1937.
    Philip Glass, qui est aussi violoniste, flûtiste et pianiste, étudie la musique à la Juilliard School où il côtoie Steve Reich. Élève aux États-Unis de Darius Milhaud, il complète sa formation avec Nadia Boulanger en France en 1963. Engagé pour transcrire des improvisations de Ravi Shankar pour la musique du film Chappaqua, il découvre les structures répétitives puis voyage en Inde. De retour à New York en 1967, il fonde le Philip Glass Ensemble et compose dans un style minimaliste répétitif pour des effectifs de chambre. Enstein on the beach (1976), en lui apportant une soudaine célébrité, marque un tournant dans sa carrière et le début d’une production d’opéras et d’œuvres orchestrales. Philip Glass est également compositeur de musique de film. Citons parmi ses œuvres : 1+1 (1967), Music in twelve parts (1974), Satyagraha (1980, livret en sanskrit), Hydrogen jukebox (1990), Kundun (1997, pour le film de Martin Scorsese), Waiting for the barbarians (2005), Four movements for two pianos (2008).

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Apéro des spectateurs/ Association MCH/ Bar Le Monte Cristo
20 février 2018 Annette, Jean-Pierre, Marie-Françoise et Jean-Claude, Véronique, Véronique et Benoît, Christine. On aurait bien ouvert les échanges sur le Molière « Monsieur de Pouceaugnac » mais Véronique
PAUL AUSTER, écrivain – 10mn chronique, dans l’émission Viva culture, émission de la MCH, sur Ouest Track radio
Le 21 janvier, s’achevait la 7e édition du festival Le goût des autres, consacré cette année aux littératures New-Yorkaises. L’invité d’honneur était Paul Auster. Dans son
De beaux rendez-vous en 2018  !
 Chers adhérents, chers amis, Notre association vous envoie ses meilleurs vœux pour 2018 ! Vous savez que nous sommes fiers de l’histoire de la MCH, de son aventure,
Deux films  russes émouvants sur le pouvoir…de la voix.
Le Festival du film russe à Honfleur du 21 au 26 novembre 2017 offre de belles découvertes. Deux films émouvants sur le pouvoir de la
La mort de Johnny Hallyday est l’occasion de relire l’article qu’avait publié Claudie Challier*, sous le pseudonyme Iseult , dans Encrage, revue culturelle havraise.  On
Cirque Plume, “La dernière saison”
Avec le cirque Plume, il me faut assumer mon inconditionnalité… Dimanche après-midi, je suis sortie du Volcan en total ravissement, malgré la bruine et le reste

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...