Du plaisir des échanges entre spectateurs….

La rencontre de l’Apéro des spectateurs du 16 mars au Chat bleu a été passionnante.
 – Nous avons beaucoup parlé de la soirée Reich participative, avec Sylvain Groud, qui a enthousiasmé tout le monde…100 figurants, 5 danseurs, 4 groupes, entrainant les publics (délicatement, même les plus timides !), avec douceur et attention au corps de l’autre… “habitez le mouvement”, “soyez toujours ouvert” étaient les consignes. Découverte de cette musique contemporaine, peu connue, qui peut dérouter ceux qui ne la connaissent pas. Bilan : spectacle joyeux et bouleversant !
Le grand déballage, de Marie-Hélène Garnier : une autre initiative qui implique les publics puisque les comédiens et metteur(e)s en scène ont mis en espace des témoignages de Havrais “ordinaires” (hum !) sur leur ville. On assiste à une sorte de métamorphose du texte, un agrandissement, grâce au travail du comédien, son jeu, sa présence. Beaucoup d’émotion. Véronique G. cite le travail de Pauline Bureau à Fécamp sur l’adolescence à partir d’ateliers d’écritures, offrant un autre regard sur ses textes. La Grande conversation de notre association aura lieu le 11 juin au Fitz à 14h30 : “Le texte en scène”.
Voir aussi Terres de Paroles : Isabelle Monnin : Les gens dans l’enveloppe.
Richard III : les spectateurs ont eu plusieurs mises en scène à comparer, c’est intéressant (Ostermeier, Thomas Jolly). Ici Lambert-wild : certains ont trouvé les voix braillardes donc peu audibles, la langue étant difficile. La traduction, cependant, est jugée poétique et rythmée.
Le parti pris du clown fonctionne bien, on pense à un jeu de cartes, à Pierrot lunaire… les costumes sont signifiants, il y a des trouvailles scénographiques (le fauteuil à ressort, le cheval : harnais, Richard marionnette planante…)
La vision “psychanalytique” est riche : Richard, cruel et obsédé par le pouvoir, cynique, est sous le poids de la parole maternelle (image terrible de la reine immense et noire), manipulé par elle, par ses conseillers aussi, cherche à exister, “consister”, le “clown de lui-même”, parfois pathétique…Comédienne prodigieuse, performance de l’acteur.
Jolly montre un mauvais garçon, un garnement, qui s’amuse, fait des blagues, force les femmes, tue (“oups !” ), c’est différent de Lambert-wild. 
Voir le livre de Catherine Hermary Vieille : Le crépuscule des rois. http://www.livredepoche.com/le-crepuscule-des-rois-tome-1-catherine-hermary-vieille-9782253108320
– On évoque aussi la Table ronde sur la chanson au Tetris (géniale, enrichissante, Christine rayonnante menant bien les débats, chacun des autres aussi, invités compétents, artistes émouvants ou drôles : TB !), Roméo et Juliette de Preljocaj, magnifique, l’exposition à la Bénédictine sur Alexandre Legrand, le film Merci patron, les concerts…
 
RDV aux Gens de mer lundi 18 avril à 18h...
 
 
       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.
La meilleure façon de décrire le « jeune cosmopolite esthétique » que nous avons rencontré, c’est de dire qu’il est à l’aise partout.
Manga, pop coréenne, série islandaise… Grâce à Internet, les moins de trente ans s’approprient librement une culture désormais mondialisée. Ce qui enrichit leur identité, selon
Quoi qu’il entreprenne, Aurélien Bory place son évolution sous le signe des rencontres.
Aurélien Bory, à la tête de la Compagnie 111 depuis 2000, a dégagé un espace spectaculaire inédit entre cirque, danse, musique et théâtre, avec l’obsession de
Cirque Plume : “Nous avons conçu des spectacles populaires sans verser dans le niaiseux ni le commercial. “
Pour quelles raisons avez-vous décidé de mettre fin à l’aventure du Cirque Plume en annonçant votre dernier spectacle ? Cette création est le début d’une aventure, pas la
Enquête sur les représentations de la culture
C’est dans une indifférence médiatique presque totale que le ministère de la Culture a publié en septembre dernier une enquête sur les représentations de la

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...