Du Grand Volcan au Volcan, une visite guidée

Nous sommes accueillis par Jean-François Driant et Sébastien Juilliard, nous pénétrons casqués dans le chantier et prévenus, avec une sollicitude justifiée, de faire attention aux emplacements où nous allons mettre nos pieds.

Nous partons ensemble à la découverte de ces espaces, comme en reconnaissance.

Le plan des bâtiments nous est décrit ( médiathèque, brasserie, aménagements, accès), puis nous explorons l’intérieur de l’ancien Grand Volcan devenu « Volcan ». Nous repérons alors les lieux. C’est une odeur de menuiserie qui nous a pris à l’entrée du hall d’accueil. Le bois y recouvre le béton qui se montre parfois presque furtivement, comme un rappel. C’est la signature de Niemeyer qui subsiste. Nous visitons la grande salle qui ressemble à un large et magnifique escalier blond et où seront bientôt installés des fauteuils noirs. Nous regardons à la dérobée, l’ancienne salle de cinéma qui deviendra salle de conférence et accueillera de petites formes de spectacle.

Parfois, dans certaines zones du bâtiment, sans les explications de notre guide, nous ne saurions pas où nous sommes, là où jamais, probablement, nous ne retournerons : espaces réservés au personnel. Certains accès sont encombrés, certains endroits sont encore impraticables, nous ne pouvons pas tout voir, il faudra attendre encore un peu pour cela… Nous pouvons quand même parcourir, avant de partir, les couloirs où se succèdent les loges prêtes à recevoir les artistes…

Nous avons ainsi observé les modifications, les ajouts, les retraits, parfois les bouleversements. Nous avons découvert de visu ce qui sera nouveau, aujourd’hui encore inachevé, ce qui a laissé une part à notre imagination. Puis nous sortons, nous enlevons nos casques de protection. Pendant une heure, nous avons évolué dans ce qui sera bientôt, chacun l’espère, un lieu familier et apprivoisé.

A suivre et à bientôt en 2015.

C.D.

       

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Si quelqu’un vous dit avoir vu un lapin rose de 61 mètres, allongé sur les hauteurs des Alpes, en Italie, croyez-le. Ou alors allez vérifier,
  Smart factory, la fabrique d’œuvres d’art, au Tetris Il resta silencieux pendant un long moment Il se tut pendant un moment Il était
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...