Du Grand Volcan au Volcan, une visite guidée

Nous sommes accueillis par Jean-François Driant et Sébastien Juilliard, nous pénétrons casqués dans le chantier et prévenus, avec une sollicitude justifiée, de faire attention aux emplacements où nous allons mettre nos pieds.

Nous partons ensemble à la découverte de ces espaces, comme en reconnaissance.

Le plan des bâtiments nous est décrit ( médiathèque, brasserie, aménagements, accès), puis nous explorons l’intérieur de l’ancien Grand Volcan devenu « Volcan ». Nous repérons alors les lieux. C’est une odeur de menuiserie qui nous a pris à l’entrée du hall d’accueil. Le bois y recouvre le béton qui se montre parfois presque furtivement, comme un rappel. C’est la signature de Niemeyer qui subsiste. Nous visitons la grande salle qui ressemble à un large et magnifique escalier blond et où seront bientôt installés des fauteuils noirs. Nous regardons à la dérobée, l’ancienne salle de cinéma qui deviendra salle de conférence et accueillera de petites formes de spectacle.

Parfois, dans certaines zones du bâtiment, sans les explications de notre guide, nous ne saurions pas où nous sommes, là où jamais, probablement, nous ne retournerons : espaces réservés au personnel. Certains accès sont encombrés, certains endroits sont encore impraticables, nous ne pouvons pas tout voir, il faudra attendre encore un peu pour cela… Nous pouvons quand même parcourir, avant de partir, les couloirs où se succèdent les loges prêtes à recevoir les artistes…

Nous avons ainsi observé les modifications, les ajouts, les retraits, parfois les bouleversements. Nous avons découvert de visu ce qui sera nouveau, aujourd’hui encore inachevé, ce qui a laissé une part à notre imagination. Puis nous sortons, nous enlevons nos casques de protection. Pendant une heure, nous avons évolué dans ce qui sera bientôt, chacun l’espère, un lieu familier et apprivoisé.

A suivre et à bientôt en 2015.

C.D.

       

A propos de l'auteur

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
7eme grande conversation – Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues, la ville transformée Le vendredi 13 avril prochain, l’association MCH recevra François Delaroziere, directeur artistique de la Cie la Machine. Il aura carte blanche, à la bibliothèque Oscar Niemeyer, à 18h 30. L’entrée sera libre. Il parlera de sa démarche, de sa collaboration avec les artistes, les techniciens et les décorateurs qui
10 MN CHRONIQUE – VIVACULTURE – sur Ouest Track.com, le dimanche à 11h
A retrouver sur notre site www.asso-maisondelaculture.fr dans Actualités / Rubrique des spectateurs 2017 14 mai : Une ville qui fait rêver le monde, exposition Los Angeles, à Lyon 28 mai : histoires de musées 11 juin : faire la fête, les 500 ans du Havre 25 juin : Une série culte : Le prisonnier. 09
Razzia, un film de Nabil Ayouch  Ou l’art de se tromper de colère.  1982. Un instituteur renonce à ce qui fait sa joie : enseigner aux enfants la beauté du monde. L’arabisation forcée exerce sa violence religieuse jusque dans ces superbes montagnes reculées de l’Atlas marocain, et les écoliers kabyles, magnifiquement filmés, n’y comprennent plus rien.
Apéro des spectateurs du 20 mars 2018 au Monte-Cristo
C’était un petit apéro de printemps mardi, agréable et sympathique. Comme on n’était que 4 (Isabelle, Liliane, Sylvette et moi) on a pris le temps de bavarder. Sylvette était curieuse de savoir ce qu’on avait pensé de sa soirée aux Yeux d’Elsa consacrée au Printemps des poètes. Liliane qui aime beaucoup cet endroit pour l’ambiance
7eme Grande conversation  -Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues – La ville transformée Carte blanche à François Delaroziere L’association MCH – Maison de la Culture du Havre, invite François Delaroziere, le vendredi 13 avril 2018, à 18h30, à la Bibliothèque Oscar Niemeyer, Le Havre, pour la 7e édition de la Grande Conversation. François Delaroziere, pendant son compagnonnage avec le Royal
PETIT RESUME DE L’ APERO DES SPECTATEURS DU 20/2/2018
Une pièce de théâtre : « Love and money » (THV : théâtre de l’Impossible)  Bien jouée ; pièce intéressante et mise en scène plaisante. Mais certaines personnes ont trouvé que les différentes phases de la pièce donnaient un aspect décousu et longuet, parfois. En fait, la pièce était conçue comme une  série de sketchs sur un même thème. Personnellement,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...