Comment construire le Nous dans un contexte social en crise ?

Présentation

Dès son plus jeune âge, l’enfant apprend qu’il n’est pas seul sur terre, que des générations l’ont précédé, que d’autres vont venir. Comment aura-t-il été accueilli, qu’aura-t-il dû recevoir et à quoi devra-t-il consentir pour transmettre à son tour ? En devenant parent, l’adulte change de statut et prend la responsabilité de ceux qu’il met au monde.

En devenant citoyen, l’individu accepte de déléguer une part de sa liberté. Il sort de la horde pour devenir partie prenante d’une assemblée fraternelle. Il s’oblige au partage et à la solidarité. Au plan social, le Nous, l’intérêt général est mis en place par l’État via les services publics.

Mais aujourd’hui, à toute vitesse, se renégocient les limites entre privé, public et commun. Se redessinent les frontières entre le proche et le lointain. Tout comme le rapport à soi et aux autres, aux mondes réels et virtuels. Dans ce monde, à l’individualisme souvent exacerbé, comment vivifier le Nous ?

Pour réfléchir ensemble à ces questions, nous vous invitons à une journée de travail conviviale et participative.

Programme

8h45 Accueil
9h15 Interventions
Nous vous invitons à vous laisser guider par l’ordre non précisé des interventions et pauses.
17h30 : Fin de la journée

Intervenants (par ordre alphabétique)

Dany-Robert DUFOUR Philosophe, a notamment publié Le délire occidental (Les Liens qui libèrent 2014)

Délabrement et reviviscences de l’intérêt général
Qu’en est-il de l’État dans une société postmoderne? Comment envisager les liens entre économie ultralibérale et économie psychique? Comment repérer les nouvelles émergences de l’intérêt général, du collectif? …
Introduit par Diane HUPPERT, Yapaka

Pierre LARROUTUROU Ingénieur agronome, économiste, mandataire politique, a notamment publié La grande trahison (Flammarion, avril 2014).

Le politique, garant de l’intérêt général
Par gros temps, de quelles balises le politique dispose-t-il ? Non, le politique n’est pas pieds et poings liés par des directives dictées par les lobbies. Quelles responsabilités a-t-il pour relancer la démocratie? Comment repenser le lien entre société civile et institutions ?…
Introduit par Frédéric DELCOR, Secrétaire général du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles

Vincent MAGOS Directeur général adjoint du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles et responsable de Yapaka et Claire-Anne SEVRIN, Philippe JADIN, Yapaka
La prévention entre intérêt général et contrôle social

Bernard STIEGLER Philosophe, a notamment publié États de choc – Bêtise et savoir au XXIe siècle (Fayard/Mille et une nuits, 2012)

Contribution et intérêt général
Comment l’État peut-il impulser une économie contributive ? Comment peut-il inviter les citoyens à y participer et quelles modifications cela entraîne-t-il ? Quel changement de fonctionnement cela implique-t-il pour les administrations qui passeraient d’une position d’application des normes à une position visant à susciter la participation ?…
Introduit par Françoise GUILLAUME, Ecole Decroly et CP Yapaka

Stelios STYLIANIDIS Professeur de psychiatrie sociale (Panteion University of Social and Political Sciences, Athènes)

Quand l’État s’efface
La situation en Grèce comme situation paradigmatique : l’aspect catastrophique (augmentation du chômage, du taux de suicide, de la mortalité infantile…), mais aussi apparition de nouvelles pratiques de
solidarité et actions innovantes dans le secteur de la santé mentale.
Introduit par Françoise HOORNAERT, SOS Parents-Enfants (Tournai et Mouscron) et CP Yapaka

 

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
  Smart factory, la fabrique d’œuvres d’art, au Tetris Il resta silencieux pendant un long moment Il se tut pendant un moment Il était
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.
La meilleure façon de décrire le « jeune cosmopolite esthétique » que nous avons rencontré, c’est de dire qu’il est à l’aise partout.
Manga, pop coréenne, série islandaise… Grâce à Internet, les moins de trente ans s’approprient librement une culture désormais mondialisée. Ce qui enrichit leur identité, selon

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...