« Bienvenue à Webland », de Christophe Alévêque

Et si on arrêtait de se précipiter tête baissée sur nos écrans, sans s’interroger sur la part de manipulation et d’addiction à laquelle nous soumet cette toile tentaculaire ? Humoriste et chroniqueur engagé – résolument à gauche –, Christophe Alévêque s’attaque avec drôlerie et pédagogie au monde à la fois fantastique et terrifiant d’Internet.

Derrière un titre à la Walt Disney, Bienvenue à Webland, son dernier ouvrage tente de vulgariser, à travers des histoires loufoques et des courriers rageurs à « monsieur Web », au « gros Big Data » ou à « madame La Toile », cet univers numérique, génial mais impitoyable, qui a envahi notre quotidien. (…)

Pourquoi se réjouit-on qu’Internet soit gratuit sans se demander comment sont monétisées, à notre insu, toutes les données personnelles accumulées sur chacun d’entre nous ? Pourquoi clique-t-on aveuglément sur les conditions générales de vente à chaque fois qu’on achète en ligne ? Pourquoi les géants du Web ont-ils une telle propension à l’esquive fiscale ?(…)

Les deux histoires les plus mémorables de cette plongée dans « Webland » mettent en scène un couple qui vit en vase clos – adeptes du « solutionnisme » numérique, il ne met plus le nez dehors puisque tout est possible à domicile – et une famille en apparence normale dans laquelle les écrans ont tué toute communication.(…) Drôles, glaçantes et documentées, ces aventures à « Webland » ne s’oublient pas.

« Bienvenue à Webland », de Christophe Alévêque. Editions Les liens qui libèrent, 224 pages, 17 euros.

  • Journaliste au Monde 
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/idees/article/2016/12/27/aventures-sur-la-toile_5054386_3232.html#Ye090GuQif9OKUwj.99
 
 
https://www.franceinter.fr/emissions/la-drole-d-humeur-de-christophe-aleveque
       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
  Smart factory, la fabrique d’œuvres d’art, au Tetris Il resta silencieux pendant un long moment Il se tut pendant un moment Il était
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.
La meilleure façon de décrire le « jeune cosmopolite esthétique » que nous avons rencontré, c’est de dire qu’il est à l’aise partout.
Manga, pop coréenne, série islandaise… Grâce à Internet, les moins de trente ans s’approprient librement une culture désormais mondialisée. Ce qui enrichit leur identité, selon

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...