ANGELS IN AMERICA de Tony Kushner à la Comédie française, mise en scène Arnaud Despléchin

Isabelle Royer dans le 8 à 9 de Matthieu sur Ouest-track radio le mardi !

CLIQUEZ SUR CE LIEN (audio)

PRESSE#8 ANGELS IN AMERICA SIDA

  • A Paris, la Comédie-Française présente à partir du samedi 18 janvier la grande pièce de Tony Kushner sur le sida, Angels in America, dans une mise en scène d’Arnaud Desplechin. Le Monde 18 janvier (extrait)

Arnaud Desplechin signe, après « Père » de Strindberg en 2015, sa deuxième mise en scène à la Comédie-Française et l’entrée au Répertoire d’« Angels in America », épopée contemporaine de Tony Kushner. Son écriture hybride met en scène la société américaine des années Reagan, mêlant politique et histoires intimes, réalisme et merveilleux avec, pour fil noir et narratif, l’épidémie de sida.

Dans La Terrasse :

La pièce ainsi resserrée se concentre sur le quintet amoureux : Louis quitte Prior quand celui-ci est atteint du sida et vit quelque temps avec Joe, un mormon marié à Harper à qui il tente de cacher son homosexualité tandis que Belize, ancien amant de Prior, s’occupe de lui. La deuxième préoccupation d’Arnaud Desplechin a été de trouver un dispositif théâtral à même de régler, par exemple, la quarantaine de changements de décors, en recourant aussi bien aux outils traditionnels du théâtre (notamment de nombreux jeux de pendrillons ou l’utilisation de câbles pour faire voler les anges) qu’aux moyens cinématographiques comme la projection d’images vidéo. Isabelle Stibbe

  • « Harvey Milk » (Gus Van Sant, 2008), adaptation de la biographie d’Harvey Milk, premier homosexuel revendiqué à avoir été élu en 1977 à une fonction officielle (conseiller municipal à la mairie de San Francisco). Il sera assassiné 11 mois plus tard par l’un de ses collègues, Dan White.

Deux oscars (meilleur scénario pour Dustin Lance Black et meilleur acteur pour Sean Penn). « Le réalisateur redonne vie, et avec quel naturel, au San Francisco des années 1970, au bouillonnement d’une communauté marginalisée qui va, pour la première fois, imposer ses droits au sein d’une Amérique à peine remise de l’utopie hippie et du mensonge Nixon, et bientôt confrontée au sida et à Reagan », écrit Le Nouvel Observateur.

Nous sommes à New York entre 1985 et 1990. Les républicains sont au pouvoir, la catastrophe de Tchernobyl est imminente, l’effondrement du mur de Berlin s’apprête à bouleverser la politique des blocs et le VIH, encore synonyme de mort assurée, se réduit à la définition de cancer homosexuel.

       

Ajouter un commentaire

Recherche

 

Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...