Analyse du pouvoir : “Le pouvoir est lié au corps du chef”

Dans le journal Le Monde

“Le pouvoir faisait peur, il fait rire. Il fascinait, il indiffère. Ce qui animait le politique, et faisait sa grandeur comme ses servitudes, semble être tombé en désuétude. Certes, tout n’a pas disparu : il existe des gouvernants, des partis, des élections, tout comme des lois, des décisions, des conflits. Mais l’ensemble se révèle affadi, dévitalisé.(…)

Georges Balandier dresse l’inventaire des causes de cet affaiblissement et en propose une analyse vive et lucide dans ­Recherche du politique perdu.(…) En fait, le pouvoir – ses symboles, ses enjeux, ses crises – est au centre de tous ses livres. Du coup, à 95 ans, la plume toujours vive et le regard aigu, ce grand observateur esquisse un diagnostic du marasme ambiant. Son axe : tout se joue autour de la force-pouvoir, de ses possibilités ou non d’incarnation.

Car le pouvoir est d’abord lié au corps du chef. Des sociétés traditionnelles aux monarchies européennes de l’Age classique, ce corps réel, organisme humain comme les autres, est habité d’un autre corps, mystique et symbolique, investi de la force du pouvoir, elle-même préservée ou renouvelée par un ensemble de rituels, de prescriptions et d’interdits.

Fragile démocratie

La Révolution et la République vont bouleverser ce schéma, remplacer le corps du « Suprême » par le fonctionnement des assemblées. Georges Balandier relit sous cet angle l’histoire de la France moderne et contemporaine, en montrant notamment comment la Ve République a réinvesti le corps du roi-président. (…) Au ­passage, Balandier épingle la faute de Hollande : son projet d’être un président « normal », plus encore qu’un contresens sur la fonction, lui interdit d’être le « passeur d’époques » que l’histoire exige.

Car le vrai nœud des questions se tient bien sûr dans l’enche­vêtrement des figures ancien­nes qui se délitent et des boulever­sements sans précédent que vit l’époque : mondialisation des échanges, financiarisation de l’économie, digitalisation des ­relations humaines. Sur cette théma­tique connue, Georges ­Balandier porte un regard original.(…)

Recherche du politique perdu, de Georges Balandier, Fayard, 124 p., 14 €.
Roger-Pol Droit
Journaliste au Monde

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/livres/article/2015/05/21/figures-libres-pourquoi-le-politique-se-degrade_4637785_3260.html#JZ6jhrHaSIwoELus.99

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Rubrique des spectateurs

 
7eme grande conversation – Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues, la ville transformée Le vendredi 13 avril prochain, l’association MCH recevra François Delaroziere, directeur artistique de la Cie la Machine. Il aura carte blanche, à la bibliothèque Oscar Niemeyer, à 18h 30. L’entrée sera libre. Il parlera de sa démarche, de sa collaboration avec les artistes, les techniciens et les décorateurs qui
10 MN CHRONIQUE – VIVACULTURE – sur Ouest Track.com, le dimanche à 11h
A retrouver sur notre site www.asso-maisondelaculture.fr dans Actualités / Rubrique des spectateurs 2017 14 mai : Une ville qui fait rêver le monde, exposition Los Angeles, à Lyon 28 mai : histoires de musées 11 juin : faire la fête, les 500 ans du Havre 25 juin : Une série culte : Le prisonnier. 09
Razzia, un film de Nabil Ayouch  Ou l’art de se tromper de colère.  1982. Un instituteur renonce à ce qui fait sa joie : enseigner aux enfants la beauté du monde. L’arabisation forcée exerce sa violence religieuse jusque dans ces superbes montagnes reculées de l’Atlas marocain, et les écoliers kabyles, magnifiquement filmés, n’y comprennent plus rien.
Apéro des spectateurs du 20 mars 2018 au Monte-Cristo
C’était un petit apéro de printemps mardi, agréable et sympathique. Comme on n’était que 4 (Isabelle, Liliane, Sylvette et moi) on a pris le temps de bavarder. Sylvette était curieuse de savoir ce qu’on avait pensé de sa soirée aux Yeux d’Elsa consacrée au Printemps des poètes. Liliane qui aime beaucoup cet endroit pour l’ambiance
7eme Grande conversation  -Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues – La ville transformée Carte blanche à François Delaroziere L’association MCH – Maison de la Culture du Havre, invite François Delaroziere, le vendredi 13 avril 2018, à 18h30, à la Bibliothèque Oscar Niemeyer, Le Havre, pour la 7e édition de la Grande Conversation. François Delaroziere, pendant son compagnonnage avec le Royal
PETIT RESUME DE L’ APERO DES SPECTATEURS DU 20/2/2018
Une pièce de théâtre : « Love and money » (THV : théâtre de l’Impossible)  Bien jouée ; pièce intéressante et mise en scène plaisante. Mais certaines personnes ont trouvé que les différentes phases de la pièce donnaient un aspect décousu et longuet, parfois. En fait, la pièce était conçue comme une  série de sketchs sur un même thème. Personnellement,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...