Amou Tati dans “La dame de fer”

Théâtre du Bourg Neuf à AVIGNON – juillet 2014

Compagnie CCCC Checco

Non, il ne s’agit pas de la Dame de fer qui présida naguère aux destinées de L’Angleterre. Dès que l’actrice apparaît, on devine aussitôt que l’on va être subjugué par une Afrique enchantée pour reprendre le titre d’une célèbre émission.

Par cette Afrique du sourire des rusés et du bonjour des simples dont parle René Char. Par une Afrique de femmes exemplaires, encombrées d’enfants, souvent abandonnées par les hommes, et soutenant le pays avec leurs bras tutélaires et puissants. C’est l’histoire d’une ces anonymes héroïnes que nous offre Tatiana Rojo dans un récit malicieux et émouvant, réaliste et imagé. Une palabre, en somme, dans la pure tradition du grand continent.

amou_tati

L’héroïne a quatre filles, autant de problèmes. Il faut les nourrir, les élever, les prévenir contre les dangers d’une société passablement machiste et où la lutte pour la survie ne s’embarrasse pas de scrupules excessifs. Amoutati non plus. Elle avoue, avec une roborative sincérité, que d’abord il faut trouver l’argent qui manque cruellement, qui ruisselle ailleurs, car « si le cacao ne pousse pas à Genève, là-bas, ils sont tous chocolatiers. » Alors Amoutati nous rappelle cette sagesse populaire véhiculée dans le monde entier par de savoureux proverbes : « On sèche son linge où le soleil brille. » Mais les filles sont jeunes et guère préparées à recevoir ces leçons. Celle-ci est si chaude que la maison en est aussi toute réchauffée. Comment recevrait-elle ce sage avis de la mère : « Pour l’homme, la femme c’est comme le café, au début ça l’excite, après ça le rend nerveux. » Une autre fille est plus sentimentale : « Chaque fois qu’elle fait une rencontre, sa spécialité, c’est le coup de foudre. » Mais le grand rêve est ailleurs. Sur ces terres bénies par le Dieu dollar et par l’Euro, son jeune confrère. Et Tatiana de nous décrire la quête de ce graal, un mari américain québécois, voire français, fût-il vieux, laid et vaguement cinglé. Et c’est avec une verve étonnante que la comédienne nous décrit les incroyables manies de ces blancs, leurs loisirs insensés, leurs étranges lubies.

logo_af-c

Un peu comme dans l’exotisme inversé des Lettres persanes de Montesquieu, nous devenons ainsi de curieux objets sous le regard amusé de cette facétieuse observatrice qui nous fait redécouvrir la bizarrerie de nos coutumes, de nos modes de vie. Mais le spectacle est encore le magnifique portrait d’une mère africaine, d’une « mère courage », jamais abattue par les revers de la vie ni les aléas d’une existence sans cesse menacée. Et en plus, elle chante et elle danse. Radieuse Afrique.

Yvette SIMON. Association Maison de la Culture. Le Havre.

Amou Tati dans « La Dame de Fer » – Compagnie CCCC Checco

       

A propos de l'auteur

Association MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Commémorer la traite, l’esclavage et leurs abolitions
Le 10 mai est la “journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition” depuis 2006. La France est le premier État et demeure le seul qui, à ce jour, ait déclaré la traite négrière et l’esclavage “crime contre l’humanité“. Elle est également le seul État à avoir décrété une journée
Une Saison graphique fête ses 10 ans ! Une Saison Graphique est une manifestation annuelle consacrée à la création graphique contemporaine, regroupant plusieurs événements répartis dans différents lieux culturels du Havre et de sa région. Chaque année, entre les mois de mai et juin, l’évènement Une saison graphique propose expositions, rencontres, ateliers, conférences, concerts et
7eme grande conversation – Carte blanche à François Delaroziere
L’art dans les rues, la ville transformée Le vendredi 13 avril prochain, l’association MCH recevra François Delaroziere, directeur artistique de la Cie la Machine. Il aura carte blanche, à la bibliothèque Oscar Niemeyer, à 18h 30. L’entrée sera libre. Il parlera de sa démarche, de sa collaboration avec les artistes, les techniciens et les décorateurs qui
10 MN CHRONIQUE – VIVACULTURE – sur Ouest Track.com, le dimanche à 11h
A retrouver sur notre site www.asso-maisondelaculture.fr dans Actualités / Rubrique des spectateurs 2017 14 mai : Une ville qui fait rêver le monde, exposition Los Angeles, à Lyon 28 mai : histoires de musées 11 juin : faire la fête, les 500 ans du Havre 25 juin : Une série culte : Le prisonnier. 09
Razzia, un film de Nabil Ayouch  Ou l’art de se tromper de colère.  1982. Un instituteur renonce à ce qui fait sa joie : enseigner aux enfants la beauté du monde. L’arabisation forcée exerce sa violence religieuse jusque dans ces superbes montagnes reculées de l’Atlas marocain, et les écoliers kabyles, magnifiquement filmés, n’y comprennent plus rien.
Apéro des spectateurs du 20 mars 2018 au Monte-Cristo
C’était un petit apéro de printemps mardi, agréable et sympathique. Comme on n’était que 4 (Isabelle, Liliane, Sylvette et moi) on a pris le temps de bavarder. Sylvette était curieuse de savoir ce qu’on avait pensé de sa soirée aux Yeux d’Elsa consacrée au Printemps des poètes. Liliane qui aime beaucoup cet endroit pour l’ambiance

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...