84 % des personnes interrogées déclarent lire un peu (24 %), moyennement (37 %) ou beaucoup (24 %)

L’étude « Les Français et la lecture » est présentée mardi 21 mars à 11h au Centre national du livre. 

Dès 2015, le CNL a confié à Ipsos la mise en œuvre d’un baromètre bisannuel portant sur un échantillon de 1 000 personnes, représentatif de la population française des 15 ans et plus, interrogé par téléphone.

Ce baromètre a pour objectif de :

  • Suivre l’évolution des pratiques et des perceptions de lecture des Français vis-à-vis du livre et de la lecture
  • Mieux comprendre les raisons d’éloignement et d’érosion des pratiques
  • Faire venir ou revenir à la lecture les publics qui en seraient éloignés

 LE MONDE :

Bonne nouvelle, les Français sont toujours aussi nombreux à s’adonner à la lecture.

Selon l’étude Ipsos pour le Centre national du livre (CNL) rendue publique mardi 21 mars, 84 % des personnes interrogées déclarent lire un peu (24 %), moyennement (37 %) ou beaucoup (24 %). Les femmes tirent la moyenne vers le haut, puisqu’elles sont davantage lectrices (93 %) que les hommes (89 %). Les plus friands de livres sont aussi les plus âgés.

Les romans, livres pratiques et bandes dessinées (dont les mangas et comics) constituent les trois genres les plus lus. (…)

Même si cette étude englobe les 15-24 ans qui engloutissent exclusivement des ouvrages liés à leurs études ou à leur travail, « la lecture est avant tout une activité de loisirs pour 96 % », note Vincent Monadé, président du CNL.

Près de la moitié des Français (49 %) déclarent lire « tous les jours ou presque » alors que 9 % s’y adonnent « exclusivement pendant les vacances ». (…) Cet appétit toujours plus insatiable des grands lecteurs s’explique aussi par une progression du livre numérique, précise l’étude.

Sans surprise, les enfants reproduisent les habitudes de leurs parents.(…)

Les modes d’accès au livre évoluent. Le recours à l’achat d’occasion s’accentue. Tout comme les emplettes en ligne ou dans les grandes surfaces culturelles, au détriment des librairies. Bizarrement alors que le prix unique du livre a été mis en place… le 10 août 1981, par Jack Lang, alors ministre de la culture, près d’un tiers des Français pensent encore que « le prix des livres en librairies est plus élevé qu’ailleurs ». Auraient-ils sauté une page ?

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/economie/article/2017/03/21/pres-de-la-moitie-des-francais-declarent-lire-tous-les-jours_5098312_3234.html#IYd9uRoUPuyqrErV.99

       

Ajouter un commentaire

Recherche

 

Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Journal MCH
Le journal de l'association...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...