Les 50 ans de la Maison de la culture d’Amiens

La Maison de la Culture d’Amiens, Centre européen de création et de production, inaugurée le 19 mars 1966 fête ses 50 ans cette saison, fidèle au projet initial de Malraux de couvrir tous les champs de la création (spectacle vivant, arts, cinéma, musique et plus récemment paysage).

Plusieurs événements ponctueront cet anniversaire : l’exposition « In Parallel » consacrée à l’artiste asiatique Tim Yip ; les créations en danse et théâtre (Para-II-Eles de Nicolas le Riche, « La Ménagerie de Verre » mise en scène par Daniel Jeanneteau) et le festival de jazz du Label Bleu avec les grands noms du label (Texier, Bojan Z, de Pourquery, etc.) en février. Parmi les rendez-vous à venir plus tard dans la saison, la Maison de la Culture programme le festival Art, villes & paysage (de juin à octobre) et en septembre Zingaro avec « On achève bien les anges

Cette programmation s’accompagne de travaux d’embellissement et de nouveaux projets. De nouvelles lumières dans le hall Matisse pour les expositions, des appartements pour les artistes, l’ancien Café Gavoille qui deviendra un lieu convivial autour de la photographie et des arts numériques, un jardin sur le parvis de la MCA, le festival de jardins qui s’étend jusqu’à Téhéran et des projets européens avec toujours plus de partenaires de différents pays, de la Turquie à l’Angleterre, en passant par l’Iran, l’Allemagne, l’Espagne, le Portugal et la Norvège. Une année 2016, comme un champ des possibles…

http://fresques.ina.fr/picardie/fiche-media/Picard00737/l-inauguration-de-la-maison-de-la-culture-d-amiens.html :

“Philippe Tiry son directeur, présente la maison de la culture d’Amiens avant son inauguration. Ouverte depuis un an, les Amiénois l’ont déjà adoptée. Dans son discours inaugural, dont est repris un long extrait, André Malraux souligne l’importance de cet événement à Amiens et en dresse les enjeux historiques. Il conclut en lançant un appel pour que les Amiénois s’emparent de cette Maison : “… si vous voulez le faire … je vous dis que vous tentez une des plus belles choses qu’on ait tentées en France, parce qu’alors, avant dix ans, ce mot hideux de Province aura cessé d’exister en France.”

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Rubrique des spectateurs

 
  Smart factory, la fabrique d’œuvres d’art, au Tétris Il resta silencieux pendant un long moment Il se tut pendant un moment Il était
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.
La meilleure façon de décrire le « jeune cosmopolite esthétique » que nous avons rencontré, c’est de dire qu’il est à l’aise partout.
Manga, pop coréenne, série islandaise… Grâce à Internet, les moins de trente ans s’approprient librement une culture désormais mondialisée. Ce qui enrichit leur identité, selon

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...