31ème édition des Fêtes nocturnes de Grignan 21 juin-19 août

La 31ème édition des Fêtes Nocturnes de Grignan avec un concept unique en France de plus de 40 représentations théâtrales d’affilée (de 800 spectateurs chaque soir) dont l’édition 2017 propose l’œuvre d’Alfred de Musset “Lorenzaccio”, un croisement entre le théâtre des corps avec Marie-Claude Pietragalla et le théâtre des mots incarné par Daniel Mesguisch, du 21 juin au 19 août 2017 qui se jouera en plein air devant la façade Renaissance du château de Grignan.

Festival de la Correspondance dont la prochaine édition aura lieu du 04 au 08 juillet 2017 sur le thème “Chères familles…”, pour célébrer l’art épistolaire, de toutes les époques et sous toutes ses formes, des plus traditionnelles aux plus contemporaines.

Bien qu’ayant pas contribué à l’architecture du château au même titre que la famille des Adhémar, la marquise de Sévigné a contribué à son rayonnement international grâce à son art de la correspondance.
Une exposition forte d’une période préparatoire de 2 ans et soutenue par un comité scientifique, sous la direction de Chrystèle Burgard, débouchant sur la qualification de cette exposition “épistolière” puisque la marquise est davantage considérée ainsi plutôt qu’une écrivain, n’ayant pas souhaité de son vivant que son Œuvre soit publiée, justifiant son souhait par son refus “d’être dans les mains de tout le monde, de se trouver imprimée” malgré le volume herculéen de ses correspondances et celles-ci de diverses natures (privées, affaires, santé) comprenant plus d’un millier de lettres publiées grâce à son cousin Roger de Bussy-Rabutin et à sa petite-fille Pauline de Simiane, faisant ainsi défaut à ses volontés initiales.
Au gré de ses multiples correspondances quotidiennes empreintes de badinage galant et de chroniques mondaines puis de la vie politique de son temps, Madame de Sévigné développait un “style naturel” passant outre les conventions et laissant “trotter les plumes comme elles veulent”.

Du 25 mai au 22 octobre 2017, une exposition temporaire, une première pour le “royal château”, met en lumière le parcours riche de l’ancienne occupante des lieux, bien qu’elle n’y soit restée que quatre ans au cours de seulement trois longs séjours, son empreinte y reste ancrée où vivait sa fille Françoise-Marguerite, avec qui elle entretenait une correspondance ainsi qu’un lien très étroit, mariée à François de Castellane-Adhémar, gouverneur de Provence durant 45 ans et représentant du roi Louis XIV.
En effet, la femme de lettres fut également une grande voyageuse, sillonnant la France (notamment la Provence, la Bretagne et la Bourgogne) par tous les moyens possibles de l’époque (carrosse, litière, chaise à porteur ou en bateau sur le “terrible Rhône”) dans le cadre de séjours d’amitiés, d’affaires ou de convenance voire de santé pour Vichy; avec des durées de trajets conséquents puisqu’un Paris-Grignan nécessitait une quinzaine de jours et relier la Bretagne à Grignan près de trois semaines, marquant son attachement à ces terres provençales qu’elle considérait dès lors son “vrai pays”.

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.
La meilleure façon de décrire le « jeune cosmopolite esthétique » que nous avons rencontré, c’est de dire qu’il est à l’aise partout.
Manga, pop coréenne, série islandaise… Grâce à Internet, les moins de trente ans s’approprient librement une culture désormais mondialisée. Ce qui enrichit leur identité, selon
Quoi qu’il entreprenne, Aurélien Bory place son évolution sous le signe des rencontres.
Aurélien Bory, à la tête de la Compagnie 111 depuis 2000, a dégagé un espace spectaculaire inédit entre cirque, danse, musique et théâtre, avec l’obsession de

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...