31ème édition des Fêtes nocturnes de Grignan 21 juin-19 août

La 31ème édition des Fêtes Nocturnes de Grignan avec un concept unique en France de plus de 40 représentations théâtrales d’affilée (de 800 spectateurs chaque soir) dont l’édition 2017 propose l’œuvre d’Alfred de Musset “Lorenzaccio”, un croisement entre le théâtre des corps avec Marie-Claude Pietragalla et le théâtre des mots incarné par Daniel Mesguisch, du 21 juin au 19 août 2017 qui se jouera en plein air devant la façade Renaissance du château de Grignan.

Festival de la Correspondance dont la prochaine édition aura lieu du 04 au 08 juillet 2017 sur le thème “Chères familles…”, pour célébrer l’art épistolaire, de toutes les époques et sous toutes ses formes, des plus traditionnelles aux plus contemporaines.

Bien qu’ayant pas contribué à l’architecture du château au même titre que la famille des Adhémar, la marquise de Sévigné a contribué à son rayonnement international grâce à son art de la correspondance.
Une exposition forte d’une période préparatoire de 2 ans et soutenue par un comité scientifique, sous la direction de Chrystèle Burgard, débouchant sur la qualification de cette exposition “épistolière” puisque la marquise est davantage considérée ainsi plutôt qu’une écrivain, n’ayant pas souhaité de son vivant que son Œuvre soit publiée, justifiant son souhait par son refus “d’être dans les mains de tout le monde, de se trouver imprimée” malgré le volume herculéen de ses correspondances et celles-ci de diverses natures (privées, affaires, santé) comprenant plus d’un millier de lettres publiées grâce à son cousin Roger de Bussy-Rabutin et à sa petite-fille Pauline de Simiane, faisant ainsi défaut à ses volontés initiales.
Au gré de ses multiples correspondances quotidiennes empreintes de badinage galant et de chroniques mondaines puis de la vie politique de son temps, Madame de Sévigné développait un “style naturel” passant outre les conventions et laissant “trotter les plumes comme elles veulent”.

Du 25 mai au 22 octobre 2017, une exposition temporaire, une première pour le “royal château”, met en lumière le parcours riche de l’ancienne occupante des lieux, bien qu’elle n’y soit restée que quatre ans au cours de seulement trois longs séjours, son empreinte y reste ancrée où vivait sa fille Françoise-Marguerite, avec qui elle entretenait une correspondance ainsi qu’un lien très étroit, mariée à François de Castellane-Adhémar, gouverneur de Provence durant 45 ans et représentant du roi Louis XIV.
En effet, la femme de lettres fut également une grande voyageuse, sillonnant la France (notamment la Provence, la Bretagne et la Bourgogne) par tous les moyens possibles de l’époque (carrosse, litière, chaise à porteur ou en bateau sur le “terrible Rhône”) dans le cadre de séjours d’amitiés, d’affaires ou de convenance voire de santé pour Vichy; avec des durées de trajets conséquents puisqu’un Paris-Grignan nécessitait une quinzaine de jours et relier la Bretagne à Grignan près de trois semaines, marquant son attachement à ces terres provençales qu’elle considérait dès lors son “vrai pays”.

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
La vraie vie est au présent.
Gérard Mordillat et Odile Conseil ont déjà gagné leur pari : l’affluence des spectateurs à l’ouverture du Festival Ciné-salé, mercredi 18 octobre,  a permis au film
  Claude Monet à Giverny Claude Monet a eu les honneurs du Havre, du 10 septembre au 8 octobre au MuMa. Comme si un trésor revenait sous
« Chambre noire », compagnie Plexus Polaire
Dans cette chambre noire Valérie Jean Solanas est en train de mourir sous nos yeux, allongée sur un lit très nu éclairé de néons roses.
La beauté du chant.
Pour un spectateur qui ne connait pas cet opéra, Norma de Vincenzo Bellini, (1831) sur un livret de Felice Romani, d’après la tragédie d’Alexandre Soumet Norma ou l’Infanticide, le
Une journée aux rencontres photographiques d’Arles, août 2017
Comme le spectacle vivant à Avignon, la photographie témoigne de notre monde en crise en le reflétant à travers les regards singuliers des artistes. A
Haruki Murakami est un écrivain japonais, né en 1949. Dans les années 70, il ouvre un bar de jazz à Tokyo et en 78, il

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...