Le blues touareg

21 novembre à 21h au Bataclan dans le cadre du FESTIVAL LES INROCKS

Edition 2016
Du 17 au 22 novembre, Les inRocKs Festival fêtera
les 30 ans du magazine.
29ème édition.

TINARIWEN

Ces Maliens, copains des Lo’Jo, racontent en musique et poésie l’errance du peuple Touareg à coups de guitares électriques et instruments traditionnels.

Tinariwen est un groupe de musique originaire de Tessalit au nord est du Mali, dans l’Adrar des Ifoghas (massif montagneux).

Leur musique, assouf, qui signifie en tamasheq la solitude** et la nostalgie, fait la synthèse entre le blues, le rock et la musique traditionnelle touarègue. C’est ce que l’on peut appeler le blues touareg, car comme le blues, il a été créé dans l’exil et la souffrance.

Les deux leaders du groupe sont Ibrahim ag Alhabib “Abraybone” et Alhousseini ag Abdoulahi “Abdallah”. Créé officiellement en 1982, lors d’un festival à Alger, Taghreft Tinariwen qui signifie “l’édification des pays” a joué un rôle important pendant la rébellion touarègue des années 1990, en diffusant des messages d’espoir et de résistance à leurs compatriotes. À l’origine, le groupe joue sur une guitare acoustique qu’ils se partagent, avant de rencontrer un orchestre de musiciens touaregs, Les voix du Hoggar qui chantent en arabe et qui offrent à Ibrahim sa première guitare électrique.

Avec la signature du Pacte national de 1992, et le retour de la paix, le groupe s’est consacré à la diffusion de la culture touarègue. Tinariwen joue alors dans des festivals au Mali et commence à se faire un nom. Entre 1993 et 1999, des choristes intègrent le groupe, apportant une touche de féminité à ces ex-rebelles notamment Mina wallet Oumar (chœurs et claps). En 1999, leur participation au Festival Toucouleur à Angers, sous le nom de Azawad , lance leur carrière en Europe et la dimension internationale est atteinte en 2004 avec l’album Amassakoul . L’album Aman Iman sera disque d’argent en Grande Bretagne, soutenu par Robert Plant et Led Zeppelin. En 2006, le français Jérémie Reichenbach réalise un film documentaire Teshumarales guitares de la rébellion touareg sur la naissance du groupe qui reçoit le grand prix 2006 du documentaire musical de la Sacem. En 2010, le groupe participe au concert d’ouverture de la Coupe du Monde de football en Afrique du Sud.

Il faut considérer Tinariwen comme une grande famille d’artistes touaregs, un mouvement culturel et un courant musical. Les Tinariwen ne constituent pas une formation figée, les artistes y participent à leur guise.

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
Le CNC présente la réforme Art et Essai
Donner un nouvel élan aux salles d’art et essai, telle est l’ambition de la réforme du secteur annoncée, vendredi 7 avril, par le Centre national du
Des raisons d’aimer le théâtre….
On ne programme pas assez de Commedia dell’arte, théâtre populaire italien, né au XVIe siècle. Pourtant ces acteurs masqués qui improvisent des comédies savent susciter
Le cinéma américain propose une mise en image des urbanités souterraines comme espaces-refuges problématiques
A un moment où l’espace s’appréhende par le biais d’un regard extra-humain, le cinéma américain propose une mise en image des urbanités souterraines comme espaces-refuges
La tournée du spectacle d’Aurélien Bory, Espaece, partie de Nantes, en passant par Toulouse et Lille, s’est achevée au Havre, au Volcan, le 13 janvier
Des coups de coeur de spectateurs, des avis mitigés aussi…
Apéro des spectateurs du 31 mars, autour d’un thé ou d’un jus de fruits aux Tiroirs d’Adèle 137 rue de Paris LH : Annette, Sylvette,
Le Pas Grand Chose, de Johann Le Guillerm
Nous avons vu au Volcan le dernier spectacle de Johann Le Guillerm. Il nous avait habitués à des prouesses circassiennes. Le voici en conférencier, sérieux

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...