Au bout du monde, il y a une plage …

Joseph Robinne au piano, Alexis Dendiével à la voix, rien de plus, rien de moins, qui t’invitent au voyage.

Mais qu’y a-t-il au bout du monde?

Des histoires, de la musique et de la poésie …

Pandore côtoie Sysiphe, l’hirondelle tombe amoureuse d’un poisson, l’instant suspendu laisse place à l’arbre bleu, pour finir dans les bras de Gaïa la Terre.

“Vingt quatre heures avec toi, c’est un tour de la Terre, vingt quatre heures avec toi, de l’autre le mystère …”

Le CD est prêt, il nous faut juste 350 Euros pour le faire exister, alors on a décidé de lancer un financement participatif sur 30 jours. C’est ici

http://fr.ulule.com/auboutdumonde/

On t’invite donc à découvrir ce projet, à y participer si tu le souhaites, et à le partager aussi.

       

A propos de l'auteur

Vice-président et trésorier de la Maison de la Culture du Havre. Vice-président d'Actions pour promouvoir le français des affaires.

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
L’Apéro des spectateurs/février 17
Réunis le 9 février,   les spectateurs que nous sommes ont échangé sur quelques évènements culturels du mois. Voici un rapide aperçu… nous nous sommes réjouis de
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...