Tomoko Sauvage et ses Waterbowls

Performance- atelier découverte Samedi 7 novembre – 15h00

Médiathèque de Jaude à Clermont-Ferrand

Tomoko Sauvage et ses Waterbowls

Tomoko Sauvage, est une artiste japonaise qui écoute le monde à travers sa principale ressource, l’eau. Son instrument de musique est un « synthétiseur naturel », une machine à sons composée de micros sous-marins (hydrophones) immergés dans des bols en porcelaine remplis de cette eau. Explorant les goutes-à-goutes, les vagues, l’absorption, ainsi que les reflets de lumière, sa musique forme des ondulations sonores, un va-et-vient apaisant qui invite au calme et à la méditation. Le public est ensuite invité à tester les instruments de musique.

Concert Dimanche 8 novembre – 15h00 Salle Camille Claudel

Concert intimiste avec Tomoko Sauvage et ses Waterbowls

Tomoko Sauvage capte directement les vibrations de l’eau, à l’aide de micros sous-marins (hydrophones) plongés dans des bols de porcelaine remplis d’eau. Elle compose une trame électro-aquatique avec des dispositifs électroniques simples. Ce jeu tient un équilibre délicat entre ordre et désordre, éphémère et répétition, et relève d’une attitude simple consistant à écouter la nature.

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
L’Apéro des spectateurs/février 17
Réunis le 9 février,   les spectateurs que nous sommes ont échangé sur quelques évènements culturels du mois. Voici un rapide aperçu… nous nous sommes réjouis de
Jean Defrêne, adhérent de notre association, homme politique et militant associatif, est mort
Jean Defrêne,  maire honoraire de Rouelles, membre du Parti Socialiste puis du Parti radical de gauche au Havre, ancien maire de Rouelles et adjoint au
Mon cœur /Pauline Bureau, Cie La Part des Anges
Le Volcan, 1 mars 2017 « Sache que ce cœur exsangue Pourrait un jour s’arrêter… »(1) Il en fallait du travail et des idées pour aboutir à ce spectacle
Au pays de l’« exception culturelle française », de plus en plus de films se retrouvent presque mort-nés.
Lumière sur les salles obscures Les salles de cinéma en France ont connu une année faste en 2016. Pourtant, tous les exploitants n’y trouvent pas leur
Réduire la distance entre le danseur et le public : pourquoi ?
Plus question de rester assis au théâtre. Récemment, à Paris, on a partagé l’espace avec les danseurs de Para que o céu nao caia, chorégraphié
 « Billet d’humeur » J’ai connu ma plus forte émotion théâtrale grâce au Off en 1983  – dans une rue des Teinturiers d’avant la lourde prolifération des scènes,

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...