Tomoko Sauvage et ses Waterbowls

Performance- atelier découverte Samedi 7 novembre – 15h00

Médiathèque de Jaude à Clermont-Ferrand

Tomoko Sauvage et ses Waterbowls

Tomoko Sauvage, est une artiste japonaise qui écoute le monde à travers sa principale ressource, l’eau. Son instrument de musique est un « synthétiseur naturel », une machine à sons composée de micros sous-marins (hydrophones) immergés dans des bols en porcelaine remplis de cette eau. Explorant les goutes-à-goutes, les vagues, l’absorption, ainsi que les reflets de lumière, sa musique forme des ondulations sonores, un va-et-vient apaisant qui invite au calme et à la méditation. Le public est ensuite invité à tester les instruments de musique.

Concert Dimanche 8 novembre – 15h00 Salle Camille Claudel

Concert intimiste avec Tomoko Sauvage et ses Waterbowls

Tomoko Sauvage capte directement les vibrations de l’eau, à l’aide de micros sous-marins (hydrophones) plongés dans des bols de porcelaine remplis d’eau. Elle compose une trame électro-aquatique avec des dispositifs électroniques simples. Ce jeu tient un équilibre délicat entre ordre et désordre, éphémère et répétition, et relève d’une attitude simple consistant à écouter la nature.

       

A propos de l'auteur

Présidente de la MCH

Ajouter un commentaire

Rubrique des spectateurs

 
  Smart factory, la fabrique d’œuvres d’art, au Tétris Il resta silencieux pendant un long moment Il se tut pendant un moment Il était
            Il est des fictions qui rassemblent toutes les générations, et cela sur plusieurs années. Le Prisonnier, série télévisée de
Depuis le 8 mars, le Musée d’Art Contemporain de Lyon, présente une gigantesque exposition sur deux étages, où les travaux de 34 artistes, des
  On peut aimer les musées silencieux et pouvoir arpenter leurs salles en compagnie paisible et recueillie. On peut aimer se sentir seul devant les œuvres,
L’échange est essentiel pour faire découvrir et aimer l’art aux publics qui n’y ont pas accès.
Amener La Joconde à Sevran, au milieu des HLM ? C’est l’un des buts de la Micro-Folie, un musée numérique implanté dans le quartier des Beaudottes en janvier 2017.
La meilleure façon de décrire le « jeune cosmopolite esthétique » que nous avons rencontré, c’est de dire qu’il est à l’aise partout.
Manga, pop coréenne, série islandaise… Grâce à Internet, les moins de trente ans s’approprient librement une culture désormais mondialisée. Ce qui enrichit leur identité, selon

La MCH sur Facebook

 
Nos bons plans
sur notre sélection de spectacles ...
Coups de coeur
Les événements à ne pas manquer...
J'adhère à la MCH
Téléchargez le bulletin d'adhésion ...
Créer un profil
pour soumettre mes événements ...